Le potager des Madeleines enracinées

 

L’Homme occidental dissocie, en la nommant, la Nature de l’Homme. Cette distinction l’amène à se déconnecter de son environnement naturel ce qui peut générer des déséquilibres et souffrances tant pour l’Homme que pour la Nature.  Soigner la planète pour se soigner soi, cultiver un jardin pour soigner le sien. Nous sommes reliés à la nature par un lien physique et psychique. Pour renouer ce lien, Endat propose à ses patient(e)s son jardin thérapeutique.

L’aventure du jardin thérapeutique des Madeleines Enracinées d’ENDAT a commencé en mai 2017 au Château de Nanterre, laboratoire de la transition vers une alimentation durable. Dans le parc du château, le potager de 850 m² d’ENDAT réussit ce triple pari : augmenter le bienêtre et la confiance de ses patient(e)s, produire une alimentation saine et durable, sensibiliser à des modes de productions durables en accord avec la biodiversité. Cet atelier s’ancre dans cette nouvelle discipline qu’est l’Eco-psychologie.

Les patient(e)s d’ENDAT peuvent désormais venir s’y relaxer au contact de la terre et des plantes potagères, cultiver fruits et légumes, faire du compost, cuisiner et déguster les récoltes, observer la biodiversité. Dès 1972, une étude établit que passer deux semaines en pleine nature augmente le sentiment de confiance, le calme intérieur et la capacité à penser clairement. Depuis, des dizaines d’autres ont montré tous les bénéfices de la nature sur l’Homme.

Pour nos patient(e)s souffrant de TCA, d’obésité et de diabète, c’est une véritable aubaine que de renouer avec une alimentation saine et équilibrée à travers ce jardin thérapeutique. Cultivé selon les principes de la permaculture, le jardin d’ENDAT intègre l’homme à son écosystème. Par l’observation et la compréhension de l’intelligence du vivant, il s’agit d’aller avec la Nature au lieu de s’y opposer. Le sentiment d’interdépendance vient remplacer celui de la coupure et de l’isolement. Un moment au jardin amène à laisser s’exprimer le corps, vivant, éprouvant et ressentant. Le jardin propice aux émotions, devient médiateur d’expression.

Comme la petite Madeleine de Proust qui ramène le narrateur à ses souvenirs d’enfance, le potager éveille les sens et fait ainsi appel à la mémoire du corps, mémoire d’un bien être parfois perdu.

Adresse :
4 rue Becquet
92000 Nanterre

RER :
Ligne A / station Nanterre Ville

Contact :
les-madeleines.2017@lilo.org

 

PLAN :


Les Madeleines Enracinées